Les bédouins

Il y a maintenant quelques mois que la situation politique n’est pas très stable au Koweit. Il y a d’une part un problème vis à vis des koweitien et du gouvernement qui a dissous le parlement et a changé le système de vote et d’autre part des tensions existent avec les bédouins qui revendiquent plus de droits.Aucune idée de ce qu'il y  a d'écrit

Comme je l’ai déjà dit dans l’article précédent, moins de la moitié des résidants koweitien ont la nationalité koweitienne. Il y a les immigrés asiatiques et des pays limitrophes mais aussi cette fameuse classe des bédouins. Alors qui sont les bédouins ?

Pour faire simple, les bédouins sont les habitants du désert dont la majorité s’est sédentarisé mais revendiquent toujours l’attribution à une tribu. Ce qui se passe est que le gouvernement koweitien ne leur donne pas la nationalité.  Ce sont donc des personnes sans nationalité et n’ont donc pas droit à la sécurité sociale ou ce genre d’avantage.
Une des choses qui m’a le plus frappé alors que j’exerçais mon métier est qu’un koweitien n’attend pas son tour et ne fait pas la queue comme tout le monde. Lorsqu’on lui demande plus de justificatifs il répond:

– « But I’m Kuwaiti! »

Avoir la nationalité koweitienne est ici un droit au privilège, un accès à la classe « VIP ».

Le Koweitien prend 2 places de parking et est à cheval sur deux voies lorsqu’il roule en voiture (heureusement il y a 4 voies au Koweit). Un ami m’a compté qu’après avoir bu et fumé un koweitien voulait prendre la voiture pour rentrer chez lui. Mon ami lui avait dit:

– « You’re sure you can drive man ? You’re gonna get arrested! »
– « Me ? No man, I’m Kuwaiti »

Cette différentiation est extrêmement importante pour la compréhension du mode de vie et du fonctionnement de la société ici, c’est pourquoi j’ai décidé d’aller visiter les bédouins chez eux. le marchand de fruit
Dans un pays où il n’y a pas de mendiants, ni de SDF, le coin des bédouins est ce qui se rapproche rapproche le plus d’un bidonville. En tout cas, c’est ce que m’avait dit Saker, un ami koweitien, avant que je n’arrive sur place. Si bidonville veut dire gros 4×4 et maison en pierre, je veux bien loger nos « roms » là dedans. Leurs infrastructures (école, route, mosquée) restent de bonne qualité et sont entretenus par l’Etat, un vendeur de fruit y gagne entre 10 et 30 KD par jour (1KD = 2,7 €). En résumé le bidonville koweitien n’est pas du tout représentatif de la pauvreté qu’il peut y avoir ici.

Quand nous arrivons sur place, je descends du 4×4 pour prendre quelques photos. Et là tout le monde me dévisagent, arrêtant leurs occupations et après quelques minutes viennent vers moi.

– « No pictures ! No pictures !! »porte

L’amabilité que j’avais retrouvé dans tous le pays n’existe t-elle plus ? Je fais rien de mal à part prendre quelques photos et je fais bien attention de n’inclure personne dedans sans un accord préalable. Pourquoi tant d’agressivité ? C’est alors qu’un troupeau se forme autour de notre 4×4, les esprits s’échauffent et heureusement q’un local est avec moi car même si je ne comprends pas l’arabe, ils n’ont pas l’air de me faire des compliments.

Saker m’explique ensuite qu’il y a eu une manifestation la veille au même endroit et qu’ils ont vu en moi un danger potentiel comme si je faisais des photos pour un journal ou le gouvernement.

Nous déguerpissons donc sur le champ et j’espère que ma prochaine rencontre avec les hommes du désert sera plus calme. Mais en attendant d’aller à la rencontre des 5% qui sont encore nomade, je dois prendre mon mal en patience car le travail m’appelle (la semaine commence le dimanche ici).

Juanito.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :