Portraits de Koweitiens

Alors que je déambulais dans les rues de Koweït city, non loin de la plage où les familles se prélassent toute la journée à boire le thé ou comme ils l’appellent « le chai », un groupe de gens m’interpelle de l’autre côté de la rue.

– « My friend! You wanna drink tea ?! Come with us my friend »

Sans avoir pu en placer une me voila assis sur un canapé avec toute une famille qui me sert le chai, de délicieuses patisseries locales et me pose tout un tas de questions.

– « Where do you come from my friend ? La France ?! Bonjour ! »

Malheureusement c’est bien le seul mot qu’ils connaissent J’ai bien essayé de leur poser la question sur le fameux « voulez vous couchez avec moi ce soir », mais apparemment le Koweït reste un pays fermé dans une certaine mesure sur ce genre de chose.
Un comble car 3 heures plus tard, en jouant au football avec des palestiniens d’origine mais résidants au Koweït, les yeux qui pétillaient, ils voulaient que je leurs décrive les pratiques relatives au sexe en Europe. Nos « orgies alcoolisées » comme ils aiment si bien le montrer via des mouvement de bassins, et des cercles représentatif du vagin reste des fantasmes qu’ils ne peuvent assouvir que lorsqu’ils partent en vacances en Europe. Quelques un d’entre eux fabriquent également leur propre bière ou eau de vie et m’ont invité à les joindre pour une prochaine soirée contre des histoires de fille dont ils raffolent (les vices seraient ils plus fort que les lois coraniques?! :)).

Voici plusieurs portraits que j’ai pu réaliser avec la famille qui m’a invité à boire le thé. Je préfère tout particulièrement la deuxième qui fait ressortir toutes les émotions du personnage.

Juanito.

Olympus OM D EM 5

OLYMPUS OM D EM 5

Koweit

Publicités

3 Commentaires

  1. J’aime aussi le rire sincère de la troisième photo. En tous cas jolies portraits!

    1. Merci Julien 🙂 J’ai pu en faire des autres hier soir. C’est fou comme ils sont simple à approcher ici.

  2. You can definitely see your expertise within the work you write. The arena hopes for even more passionate writers such as you who are not afraid to mention how they believe. Always go after your heart. « The most profound joy has more of gravity than of gaiety in it. » by Michel de Montaigne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :