Aventures au Chili ou comment échapper à une vie ennuyeuse !

Le remède ? Un saut en parachute dans un des paysages les plus magnifique au monde :=)

Le tampon du Chili

Le tampon du Chili

Il y a 2 ans je recevais un bon « pour m’envoyer en l’air » comme cadeau d’anniversaire. Je ne savais pas encore que ce « bon » m’amènerait à faire une des expériences les plus magnifiques de ma vie. Et il y a quelques jours de cela (quelques mois maintenant :)), je me décidais enfin à faire mon saut en paracaïda parachute dans un lieu choisit avec soin.  Un des cadres les plus merveilleux de cette planète, j’ai nommé le Chili.

San pedro de Atacama

San pedro de Atacama

Et c’est parti ! J’arrive à l’aéroport de Santiago à 3 heures du matin et cherche désespérément un taxi qui ne veuille pas m’arnaquer pour arriver au centre ville.  C’est raté. Je paye 25 $ et il me vole encore 175 $ de plus après s’être arrêté dans une station service déserte en me menaçant avec une batte de baseball. Mon voyage séjour à Santiago commence bien.

Après être enfin arrivé à Santiago chez mes hôtes couchsurfers en faisant du stop de nuit (oui oui je sais mais j’avais pas le choix).  D’ailleurs une petite dédicace à Martin et Dinah, un couple Brésilo-Argentin chez qui j’ai passé une excellente semaine en y découvrant Santiago by night et le fameux cocktail étudiant TERREMOTO; vin blanc avec un glaçon qui fait mousser le tout. TOP !

Ensuite, direction Melipilla en prenant un bus miteux sur « la ruta 78 ». De là bas je prends le taxi, toujours aussi miteux, avec un pare brise scotché d’un peu partout, des sièges qui ne possèdent que l’armature et un chauffeur incompréhensible de par son acento accent de la campagne mixé à l’accent chilien (c’est pour vous dire). Mais bon il m’emmène jusqu’à l’aérodrome.

Petit club à l’allure familial où tout le monde à l’air de se connaître.  Le soleil est au rendez vous et lorsque mon « master tandem », le mec qui sera derrière moi lors du saut, m’enseigne ce que je dois savoir pour la suite, mon cœur commence à s’accélérer. Serais-je nerveux ?  Après ce petit quart d’heure de formation, les voilà qui m’appellent. L’avion arrive, je monte dedans par une ouverture qui ne peut pas se refermer. Dedans encore mieux, il n’y a pas de siège et on s’assoit à même le sol, collés les uns aux autres sur 2 m². La piste ? De l’herbe. Avant même de mourir en vol, vous êtes en train de prendre le risque de vous ramasser au décollage.
Au point où nous en sommes, ce serait trop bête… Et nous voilà à 4000 mètres avec… vue sur l’Aconcagua et l’Argentine d’un côté et sur l’océan de l’autre… Ah ouais, quand même !

Juste avant de sauter :-)

Juste avant de sauter 🙂

Toujours est-il que lorsque je vois mon « master tandem » me relier à lui par le biais d’un mousqueton seulement, je me dis que les normes de sécurité au Chili auraient dû être un facteur décisif dans ma prise de décision.

J'ai l'air content hein ?! :-)

J’ai l’air content hein ?! 🙂

C’est trop tard, me voilà assis à côté du vide, des milliers de questions me viennent à l’esprit « Et si on percute un oiseau ? Et si il me transperce le cœur avec son bec ? Et si je tombe dans les pommes ? ». Dans tout les cas, une seule règle, surtout laissez votre cerveau chez vous. Ce dernier point n’est pas mentionné dans la formation initiale, mais c’est un conseil d’initié que je vous donne. Un petit sourire à la caméra et AAAAAHHHH !!

Maintenez votre corps en forme de banane, stabilisez les bras, ce n’est rien d’autre que votre première tentative de suicide avec l’aide d’un professionnel. 50 secondes de chute libre, 10 minutes avec le parachute.

À l’atterrissage, relevez les jambes en équerre et remerciez votre « master tandem ». Extraordinaire expérience qui va me plonger dans un autisme profond les 3 prochaines heures, sonné, groggy, indifférent au reste de l’univers.

J’avais besoin d’une dose d’adrénaline, me voilà calmez pour au moins 4-5 jours 😉

Juanito.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :